01May
By: Bigadmin On: May 01, 2016 In: Non classifié(e) Comments: 0

Grand succès pour « Le Vie della seta – Les Routes de la soie », le projet de l’Astràgali Teatro qui a réuni pour la première fois dans le Salento, du 6 au 15 mai dernier, Wu Xiaojiang et Du Shuaiqiang du Théâtre National de Pékin, présents pour une programmation très riche en activités.

Classe ouverte pour jeunes acteurs/étudiants praticiens du théâtre, classes de maître pour acteurs professionnels, rencontres avec les écoles supérieures de la province de Lecce, séminaires organisés auprès de l’Académie des Beaux-Arts et de l’Université, démonstrations de travail, spectacles : voici quelques-uns des rendez-vous organisés qui ont rencontré un franc succès.

Soutenu par la région des Pouilles dans le cadre du Fonds de développement et de cohésion FSC 2007-2013 – AQP renforcé par le projet « Biens et activités culturelles », le projet de résidence faisait partie du projet « Internationalisation de la recherche théâtrale et de danse 2016 », sous la direction du Teatro Pubblico Pugliese (théâtre public de la région des Pouilles), partenaire de l’Institut International du Théâtre-Italie et de l’Institut International du Théâtre-UNESCO, en collaboration avec les municipalités de Lecce et de San Cesario.

« La présence de Wu Xiaojiang et de Du Shuaiqiang a représenté un moment particulièrement important pour l’Astràgali Teatro, ce qui confirme une relation fiable qui s’est établie depuis un certain temps et le développement d’un parcours relationnel et professionnel qui se développera dans les prochains mois », explique Fabio Tolledi, metteur en scène et directeur artistique de l’Astràgali Teatro.

« La culture et la tradition théâtrale chinoises ont une longue histoire qui s’étend sur plusieurs siècles. Une histoire fascinante, complexe et en grande partie inconnue en Occident. Il s’agit donc pour nous de lancer un projet de relation et de connaissance, d’échanges des pratiques et des points de vue sur le théâtre, de réflexions sur la façon de mettre en commun différentes pédagogies de théâtre, en essayant de faire dialoguer différents systèmes.

Notre pratique du théâtre qui nous a menés, ces dernières années, dans de nombreux pays de la zone méditerranéenne et du Proche-Orient, en nous interrogeant sur le rôle et le sens du théâtre dans des lieux de conflit, rencontre aujourd’hui un théâtre à la fois lointain et voisin qui s’interroge à son tour sur ce que signifie la contemporanéité dans le théâtre et comment contemporanéité et tradition parviennent à résonner.

Ce n’est pas un hasard si le projet est en partenariat avec le Centre italien de l’Institut International du Théâtre, qui est basé à Lecce, et avec le Secrétariat mondial de l’IIT-UNESCO, le plus grand réseau de théâtre du monde, capable de réunir ensemble les pratiques théâtrales, d’acteur, dramaturgiques, expérientielles, de mise en scène, de communication et les différentes communautés artistique de plus d’une centaine de pays, permettant ainsi à des cultures et des traditions théâtrales très éloignées les unes des autres de rentrer en contact et de se rencontrer.

Internationaliser le théâtre signifie mettre en relation et à l’écoute des mondes et des cultures différentes ».